Tout sur JeuxDeMot : les idées en cours de développement à venir, le suivi des bugs...
 
JeuxdeMots, le jeuJeuxdeMots, le jeu  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 pourquoi les linguistes sont-ils si nuls à jdm ?

Aller en bas 
AuteurMessage
k@tsof

avatar

Nombre de messages : 1125
Age : 7
Date d'inscription : 22/07/2011

MessageSujet: pourquoi les linguistes sont-ils si nuls à jdm ?   Jeu 12 Juil - 16:39


kaput dit "L'efficacité moyenne des joueurs est de 2,7 (ils ont en moyenne 2.7 termes en commun). Les meilleurs joueurs ont une efficacité aux alentours de 5. Les joueurs dont l'activité professionnel relève de domaine de la langue (linguistique, TAL, gestion documentaire, etc.) ont une efficacité de 1,8 avec l'ensemble des autres joueurs et de 2,2 entre eux."

A part donner raison à l’adage qui nous rappelle que les cordonniers sont les plus mal chaussés, j’ai peut-être une explication au fait que les linguistes sont piètrement classés à jdm. (Bon ça n’expliquera par pourquoi ils ne font pas de bon scores entre eux – ça c’est ptêt l’histoire du bouif – mais ça pourrait expliquer pourquoi ils sont si mauvais par rapport à l’ensemble des joueurs.)

En fait le joueur lambda (qui n’est ni linguiste ni au courant que derrière jdm se cache un enjeu scientifique), quand on lui pose une question a tendance à vouloir mettre des propositions soit pour scorer soit aussi – à mon avis – selon un ressort psychologique du type « quand on te pose une question c’est toujours mieux de répondre (au besoin n’importe quoi) que de rester muet » (et là, soit ils ne connaissent pas ***, soit ils connaissent mais ont du mal à considérer cela comme une réponse).

Si l’on accepte ces deux hypothèses (celle de scorer à tout prix et celle de toujours répondre quelque chose), le joueur lambda tend à répondre même lorsque la logique, la précision, la sémantique voudrait qu’on ne réponde rien, autrement dit qu’on réponde ***.

Selon la même logique, lorsque des réponses sont possibles, le joueur lambda pourra parfois mettre, en plus des réponses pertinentes, des réponses un peu à côté de la plaque, mais déjà vues précédemment et/ou présentes dans le diko, ça potentialise les chances d'intersections, ça rapporte, y a bon, miam !

Alors que le joueur expert (non en jdm mais en langue) aura tendance à jouer expertement, donc à mettre *** quand un couple terme/relation n’accepte pas de réponses possibles et, lorsque les réponses sont possibles, à jouer toujours en expert de sa discipline, donc à répondre le plus pointu possible (pointu ne veut pas dire donner des propositions originales ou banales, ça veut juste dire rester au plus près du sens).

Or lorsque l’on joue *** (à bon escient) on a beaucoup plus de chances de tomber sur une partie avec propositions que sur une partie ***, conséquemment c’est pénalisant en terme d'efficacité ; idem, le fait de donner des propositions « expertes » (sémantiquement précises, pointues) pénalise (ça réduit forcément les chances des faires des intersections. Pas le fait d’être pointu, mais le fait que quand on est pointu, forcément ça limite le nombre de propositions donc ça réduit la probabilité de faire des intersections).

Donc, jouer bien est (potentiellement et dans une certaine mesure) pénalisant.
Bref, quand on joue bien, on est un mauvais joueur pantin !


Bon faudrait que linguistes viennent nous dire un peu comment ils jouent chewingum !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
courrent

avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: lumineux!   Ven 13 Juil - 19:55

Lumineux! Je ne vois pas d'autres terme qui puissent mieux convenir à ta démonstration k@tsof (mais je ne suis pas linguiste, plutôt Lambda) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k@tsof

avatar

Nombre de messages : 1125
Age : 7
Date d'inscription : 22/07/2011

MessageSujet: Re: pourquoi les linguistes sont-ils si nuls à jdm ?   Sam 14 Juil - 1:21

courrent a écrit:
Lumineux! Je ne vois pas d'autres terme qui puissent mieux convenir à ta démonstration k@tsof (mais je ne suis pas linguiste, plutôt Lambda) Very Happy
guiness, tu sais quoi ? tiens donne rose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellesley

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/12/2017

MessageSujet: Re: pourquoi les linguistes sont-ils si nuls à jdm ?   Sam 16 Déc - 14:52

Je suis assez d'accord, étant moi-même linguiste ( Rolling Eyes ). Par ailleurs, le fait de comprendre/savoir/reconnaître ce qui se passe "derrière le jeu" bride probablement à un certain degré l'imagination, la productivité etc. ce qui permet aux non-linguistes de mieux scorer. Bon, après, je suppose que certaines relations sont plus faciles pour les linguistes vu leur background, mais cela ne semble pas suffire à compenser leur déficit (sorte d'hypercorrection).
Sinon, je me souviens que, à Zombilingo, je donnais des réponses qui ne rapportaient pas de points mais étaient précieuses pour les créateurs du jeu, leur permettant de corriger des erreurs d'annotations automatiques... Je doute que bcp de non-linguistes en auraient fait autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pourquoi les linguistes sont-ils si nuls à jdm ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
pourquoi les linguistes sont-ils si nuls à jdm ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de JeuxDeMots :: Le jeu :: Questions-
Sauter vers: